100% GRATUIT ! Une équipe de membres spécialisés dans plusieurs domaines juridiques qui se propose de répondre gratuitement à toutes vos questions juridiques.


MESSAGE IMPORTANT !



NOTRE SITE EST MAINTENANT A CETTE ADRESSE :


WWW.WIKIDROIT.FR


Avocat gratuit en ligne



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

crédit consommation 18 ans aprés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 crédit consommation 18 ans aprés le Jeu 27 Juin - 11:35

stejody

avatar
Nouveau membre
Nouveau membre
Bonjour,
avec mon ex femme nous avons fais un credit consommation sur une sociéter, , en 1995 , a ce jour je n'est jamais recu une lettre de leur part
en defaut de paiment. 
une sociéter derecouvrement , me demande a ce jour 4024 euro , 18 ans aprés , pour un pret de 1500 EURO 
je n'est jamais recu aucun lettre de relance , j'ai changer d'adresse , la societer me dit qu'il y a eu un jugement en 1996 et depuis cette date je n'est jamais rien recu 
pourtant en 2001 j'ai fais un credit immo et personne m'a rien dit 
je recois des lettres " 3" simple , pas de RCM 
QUE FAIRE 
Je n'etait meme pas au courant du jugement , et depuis 1996  plus rien , et la il me demande de faire trés vite avant saisie , pouvez vous m'éclairé sur le dossier , que faire , je suis pas en bonne position pour réglé en plus 
merci

Voir le profil de l'utilisateur

Admin

avatar
Admin
Admin
Bonsoir,

Vous avez eu une condamnation à payer suite au jugement ? (décision de justice)

Voir le profil de l'utilisateur

Admin

avatar
Admin
Admin
Le délai de prescription de l'exécution des décisions de justice

L'exécution des décisions des juridictions de l'ordre judiciaire ou de l'ordre administratif ne peut être poursuivie que pendant dix ans, sauf si les actions en recouvrement des créances qui y sont constatées se prescrivent par un délai plus long.
La durée de validité des jugements
                              

Le délai de prescription de l'exécution des décisions de justice: au-delà de cette limite votre décision de justice n'est plus valable (1)

Nombreux sont les justiciable qui s'interrogent sur la durée de validité des jugements et plus précisément sur le délai de prescription de l'exécution des décisions de justice.
Cette question a connu un regain d'intérêt avec la loi du 17 juin 2008 portant réforme de la prescription en matière civile (2).
 
1 - Avant la promulgation de cette loi, le législateur avait prévu uniquement à l'article 478 du code de procédure civile une sorte de caducité pour les jugements rendus par défaut et les jugements réputés contradictoires. Les dispositions prévues à cet article perdurent aujourd'hui. Cet article dispose que:
"Le jugement rendu par défaut ou le jugement réputé contradictoire au seul motif qu'il est susceptible d'appel est non avenu s'il n'a pas été notifié dans les six mois de sa date.
La procédure peut être reprise après réitération de la citation primitive
".
Pour être complet, il convient de préciser qu'un jugement est rendu par défaut lorsque le défendeur n'a pas comparu, qu'il n'a pas été assigné ou réassigné à personne et lorsque l'affaire est insusceptible d'appel.
 Un jugement est réputé contradictoire malgré la défaillance du défendeur, soit parce que la décision est susceptible d'appel, soit parce que l'assignation a été notifié à la personne même du défendeur défaillant.
Pour les autres jugements, la question avait été réglée par la jurisprudence qui considérait que le délai de droit commun de trente ans s'appliquait.
 
2 - A l'occasion de la réforme de la prescription, la loi du 17 juin 2008 a ajouté un article 3-1 à la loi du 9 juillet 1991 portant réforme des procédures civiles d'exécution (3).
Il résulte de cet article que l'exécution des décisions des juridictions de l'ordre judiciaire ou de l'ordre administratif ne peut être poursuivie que pendant dix ans, sauf si les actions en recouvrement des créances qui y sont constatées se prescrivent par un délai plus long.

Pour résumer en paraphrasant le titre d'un roman célèbre de Romain GARY, au-delà de cette limite de dix ans, votre décision de justice n'est plus valable.
Justiciables, soyez vigilants !

Index:
(1) Inspiré par le roman fameux de Romain GARY, "Au-delà de cette limite, votre ticket n'est plus valable".
(2) Loi n° 2008-561 du 17 juin 2008 portant réforme de la prescription en matière civile.
(3) Loi n° 91-650 du 9 juillet 1991 portant réforme des procédures civiles d'exécution.

Voir le profil de l'utilisateur

Juri-doc

avatar
Nouveau membre
Nouveau membre
En tout état de cause, le jugement réputé contradictoire, C'est semble-t-il le cas selon ce que nous dit stejody, doit être signifié dans le délai de six mois sous peine de caducité.


Ce qui  en revient à dire que le jugement est nul et non avenu contre Stejody...

Voir le profil de l'utilisateur

nat

avatar
Nouveau membre
Nouveau membre
bonjour
je voudrez savoir si cofidis a le droit de faire une saisie sur salaire j ai 2 mois de retards j ai eu des soucis je leur ai demander de me faire un autre echeancier mais ils n acceptent pas maintenant il m on dit qu il vont m envoyer un huissier pour voir ce que j ai chez moi et me faire une saisie sur salaire que dois je faire merci de bien vouloir m aider

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum